LES GOÛTS ET LES COULEURS DU "PAYS DE COCAGNE"

Les nuances du pastel



Aux XV è et XVI è siècles, le « Pays de Cocagne » n’était pas une contrée imaginaire.
Ce paradis terrestre, qui épousait les contours de l’albigeois, tirait sa fortune de la culture du pastel, à l’origine du fameux et très prisé « bleu pastel ».
Une fois broyées, les feuilles de cette plante tinctoriale étaient mises à sécher sous forme de petites boules compactes appelées coques : « cocas » en langue d’Oc.
Ramené d’Amérique, l’indigo ruina ce commerce florissant.
Aujourd’hui une poignée d’artisans, comme Didier BOINNARD, font revivre cette tradition en réintroduisant le pastel dans la composition de teintures tissus, peintures écologiques, encres artistiques, etc …
Artisan Pastellier 5, rue Puech Bérenguier 81000 ALBI
www.artisanpastellier.com