Sceaux du patrimoine régionale de Midi-Pyrénées


Sceau de la ville TOULOUSE



Sceau de 1242 représentant le château narbonnais et l’Eglise Saint-Sernin.

Fragment de sceau rond de 90 mm de diamètre.

Sceau comportant l’inscription Sigillum consulum ville tolose

Ce sceau est appendu à une charte par laquelle les consuls de Toulouse jurent d’observer la paix entre Saint Louis et le comte Raymond VII et de poursuivre les hérétiques albigeois.

Charte avec sceau datée de la veille de la Saint Mathias (23 février) 1242.
Archives nationales, J 305, n°29.


Sceau de la ville de CASTELNAUDARY



Sceau pendant de 1242 représentant un chevalier galopant à gauche, l’épée haute, ayant sur son bouclier la croix de Toulouse (croix occitane). Au haut du champ, à dextre, une étoile (soleil ?), à sénestre, un croissant (lune ?).

Sceau rond de 52 mm de diamètre.

Sceau comportant le texte : Sigillum consulum Castri Novi.

Ce sceau est appendu à une promesse des consuls et des habitants de Castelnaudary à Saint Louis d’engager Raymond VII, comte de Toulouse, au maintien de la paix de Paris de 1229.

Charte avec sceau datée de mars 1242.
Archives nationales, J 306, n°71.


Sceau de la ville de NARBONNE

 

Sceau de 1243 représentant la Vierge nimbée, assise, vus de face, tenant l’Enfant nimbé et porteur de la croix.

Sceau rond de 70 mm de diamètre.

Sceau avec l’inscription : Sigillum. pacis. civium. Narbonensium.

Ce sceau est le deuxième sceau de la cité. Le sceau est appendu au serment de fidélité fait au roi par les consuls et habitants de Narbonne.

Serment avec son sceau daté d’avril 1243.
Archives nationales, J 309, n°22.


Sceau de Constance de TOULOUSE
Duchesse de NARBONNE, comtesse de TOULOUSE

 

Sceau du XIIéme siècle.

Sceau rond de 63 mm de diamètre.

Sceau avec l’inscription :Sigillum Constancie, ducisse Narbone marchesie
Description du sceau : Avers : la duchesse assise sur une chaire, tenant de la main droite une croix appuyée sur sa poitrine ; à gauche, un globe surmonté d’une fleur de lys. Elle est coiffée en cheveux, sur le devant de sa robe, on distingue une bande d’étoffe, espèce d’orfroi semblable à celui des ecclésiastiques. Dans le champ, une étoile et un croissant.

Ce sceau est appendu à une donation de la comtesse à l’abbaye de Saint Victor de PARIS – (sans date, après 1194).
Archives nationales, S 2139, n° 17.


Sceau de Simon de MONTFORT
Comte de LEICESTER

 

Sceau équestre. Le comte, nu-tête ; monté sur un cheval luxueusement harnaché, vêtu de tuniques aux plis souples, sonne le cor. Dans le champ une branche d’arbre et un chien.

Sceau rond de 75 mm de diamètre.

Sceau avec l’inscription : Sigillum Simonis de Monte Forti

Description du sceau : Simon de MONTFORT qui mena la croisade contre les Albigeois est en tenue civile, dans une scène de chasse. La forêt où évolue le chasseur est évoquée par une branche qui, d’ailleurs, joue son rôle dans la composition de ce sceau. Le jeune noble est généralement figuré sur son sceau, en tenue de chasse, avant d’avoir été fait écuyer ou armé chevalier, mais dans certaines familles (LUSIGNAN, THOUARS, MONTFORT), le sceau de chasse est souvent employé, même après l’adoubement.

Sceau de cire verte, sur lacs de soie rouge et jaune. Ce sceau est appendu à la donation du château de Pézenas, faite à Richard de CAHORS par Simon ; du 4 des ides de mars (12 mars) 1211.
Archives nationales, J 890, n° 2).


Sceau de Raymond VII de TOULOUSE
Fils de Raymond et de Jeanne d’Angleterre

 

Sceau rond de 80 mm de diamètre.

Sceau avec l’inscription : Sigillum Raimundi, Dei gratia comitis Tholose

Description du sceau : Le comte assis sur un banc, vue de face, tête nue, en robe et manteau à la romaine, tenant à droite son épée couchée sur les genoux, et à gauche un petit château à trois tours ( le Capitole ?). A dextre de la tête un croissant, à senestre une étoile.

Ce sceau est appendu au traité de PARIS entre le comte et Saint Louis – PARIS, le 12 avril 1228.


Sceau d’Isabelle de ROSNY
Femme de Pierre de CHAMBLY

 

Sceau ogival de 60 mm de haut.

Sceau avec l’inscription : Seel Ysabel de Rooni, dame de Chambli

Description du sceau : Dame debout, en robe et manteau, tenant un oiseau sur le poing gauche, posée sur un piédouche. A dextre, l’écu aux trois coquilles de Chambli ; à senestre, écu portant deux fasces.

Ce sceau est appendu à une charte de 1294.
Archives nationales, J 732, n° 114.


Sceau des Chanoinesses de SAINT-SERNIN



Sceau en forme de navette, 48 x 30 mm.

Sceau avec l’inscription : Sigillum conventus canonissarum monialium Sancti Saturnini Tholose

Description du sceau : Dans la moitié supérieure, sur un fond finement losangé, un évêque (Saint-Sernin ?) debout, nimbé, mitré, tenant la crosse de la main gauche et bénissant de la main droite, et à droite l’abbaye de Saint-Sernin : un mur de briques percé au centre d’une porte à deux battants, surmonté d’un toit et d’une tour à trois étages d’arcades, au toit pentu à deux pignons surmonté d’une croix. Le sceau comporte dans la moitié inférieure, sous des niches architecturales, l’abbé, assis sur un trône, tête nue, tenant sa crosse de la main droite, donne un registre (la règle) à trois religieuses agenouillées.

Sceau de la réception par l’abbé de Saint-Sernin des dames chanoinesses de Saint-Sernin sous la règle de Saint-Augustin – 13 juillet 1303.
Archives départementales de la Haute-Garonne, 101 H 639 (Réserve 10).